Le p’tit vieux de 12 ans

Un des plaisirs de travailler dans une école est sans doute de constater les visages ingrats et prépubères des élèves du premier cycle. Lorsqu’on s’adonne à de tels plaisirs d’observation, on ne peut que constater l’improbables asymétrie du début de l’adolescence et se remémorer cette bonne vieille époque ou on portait (même si c’était un peu à reculons) les vêtements du Croteau et du Walmart que nos parents choisissaient pour nous. Il faut bien les comprendre; nous étions en pleine croissance! Cette époque ou l’expérimentation du sytle commence à peine à froler notre esprit. Bien sûr, grâce à la popularisation des uniformes c’est moins évidents de repérer les jeunes qui marchent sur la frontière enfance/adolescence et on n’a plus la chance de s’émerveiller devant les agencements douteux de pantalons corduroy,de chandail trop grand et de running-shoes pas de marque blancs gris et bruns. Bon, je divague.

L’évènement dont je veux faire part est le suivant:

Alors que je marchais, telle une reine des ténèbres, dans les corridors de l’école, je m’amusais à regarder le visage des élèves et à écouter leur voix nasillarde et imparfaite. Un d’entre eux a particulièrement attiré mon attention l’espace de 1.8 secondes. Il avait environ 12 ans, mais je le voyais en petit vieux. En fait, c’était un paquet d’os en pleine croissance. Il parlait avec son ami rondelet en crispant ses membres autour de ses cahiers beaucoup trop gros. À chaque mot, je pouvais entrevoir ses broches qui tiraient sur ses lèvres fines et sèches. Son nez était mince, ses joues étaient creuse et d’une couleur blafarde. Ce petit visage de rongeur était couronné de minces cheveux blonds, presque blancs (offwhite comme dirait un peintre du mile-end). Bref, le petit vieux trop maigre par excellence. Malgré tout, ce qui le sauve de sa vieillesse prématurée, c’est son regard. Pas un regard de petit vieux! Un regard de petit criss! Un regard de petit criss dont le déjeuner est un gros muffin double chocolat du Costco. Un regard de petit criss qui est bien dans son chandail Ecko Red trop grand. Un regard de petit criss qui choisit de rester un enfant un peu plus longtemps.

Un avis sur « Le p’tit vieux de 12 ans »

  1. Johnny Cage dit :

    ah les criss d’enfants des fois j’aimerais qu’on puisse retourner à la bonne époque où ils n’étaient pas des rois…une bonne fessé et des mots durs pour briser leur confiance en eux! Rien de plus plaisant que de voir un enfant triste, inquiet et tremblotant! Un peu comme un hamster…

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :